Les rubriques :

Albums Photos
Recommander le site
Déroulement des consultations
Tarifs et Horaires
Adopter ou Acheter un chien
Chiens "dits" dangereux
Les vacances
Qui fait Quoi ?
Le test de "CAMPBELL"
Le langage des chiens
Zones d'interventions
Les zones genitales chez le chien
Les Aleas
Mes Articles
Les relations


Mes Articles

Le métier de Comportementaliste est un nouveau métier qui attire de plus en plus de jeunes, passionnés des animaux. De nombreuses formations existent, pourtant il faut savoir qu’aucun  diplôme officiel ne les valide.

Dans cet article, Mireille Krauth Comportementaliste spécialisée dans la relation Homme/Animal, vous conseille sur le type de formation   à choisir et vous dévoile les qualités nécessaires pour exercer ce métier passionnant.
Métier : Comportementaliste

Article rédigé par Mireille Krauth Comportementaliste spécialisée dans la relation Homme/Animal >> Site Internet

presentation du metier de comportementaliste

Présentation

Passionnée par les animaux depuis mon plus jeune âge j'ai toujours souhaité travailler auprès d'eux pour mieux les connaître, les comprendre et les aider.
ASV (Auxiliaire Spécialisé dans la Santé Vétérinaire), j'ai travaillé 4 ans en clinique vétérinaire où j'ai pu développer mes compétences.
Mais cela ne me suffisait pas, j'ai voulu aller encore plus loin. Voilà pourquoi aujourd'hui je suis Comportementaliste.
Par ce métier je souhaite sincèrement réduire les abandons et les euthanasies abusifs.
Ceci est mon combat de tous les jours; je suis également contre la loi des chiens « dits » dangereux.
Je voudrais faire comprendre aux personnes que le chien n'est pas méchant en lui-même, qu'il s'agit souvent d'une mauvaise compréhension entre l'homme et l'animal.

J'ai suivi la formation de Mr Michel Chanton, Ethologiste, Formateur et créateur du métier en 1986. Il a déposé le terme de « Comportementaliste » à l'INPI en 2001.

Définition du métier de Comportementaliste

C'est un conseiller qui intervient à la demande de son consultant lorsque les relations entre la famille et l'animal familier se sont détériorées, et que pour revenir à une cohabitation agréable, une aide extérieure est souvent nécessaire.


Le propriétaire d'un animal de compagnie peut être dérouté par un comportement nouveau, quelquefois inquiétant. Le Comportementaliste l'aidera à comprendre les raisons de ce comportement mais également à se faire comprendre.

Il n'agit pas de manière directe sur le chien (ou autre animal), mais sur la relation qui unit celui-ci à la famille ou au propriétaire de l'animal.


© Mireille Krauth

Le Comportementaliste écoute, conseil, mais s'abstient de tout jugement ou mise en cause de son consultant.

En tant que conseiller, il peut apporter sont aide aux propriétaires de chiens, mais aussi aux responsables de collectivités. L'action du Comportementaliste se fonde sur des connaissances approfondies dans les domaines de l'Ethologie, de la Psychologie (approche systémique) des techniques de l'entretien, de la Communication, de la transposition dans le domaine des interactions Homme/Animal. Il peut également apporter son aide dans le cadre de l'application de la loi concernant les chiens "dits" dangereux.

 

Les qualités du Comportementaliste

Si vous souhaitez exercer le métier de Comportementaliste, il vous faut (à mon avis) une bonne relation humaine mais surtout une passion, celle des animaux.

Il vous faudra la volonté d'aider les propriétaires de chiens, chats... à mieux comprendre leur(s) protégé(s).

Le Comportementaliste doit également savoir formuler ses conseils avec toute la clarté indispensable, veiller à leur compréhension par le client et son entourage et s'efforcer d'en obtenir la bonne exécution.

Il doit à la personne qu'il conseille une information loyale, claire et appropriée sur les investigations et les solutions qu'il lui propose.

Il a une responsabilité vis à vis de son client, il ne peut en aucun cas lui faire courir un risque injustifié ( Ex: demander à son client de manipuler son animal en sachant que celui ci cours un danger).

Le Comportementaliste s'interdit tout examen clinique, prescription ou intervention sur l'animal, ceci étant du ressort exclusif du Vétérinaire.

Il pourra en revanche (si cela lui semble nécessaire) inciter les propriétaires à aller consulter, car un trouble comportemental peut certaines fois provenir d'une pathologie organique.

Devenir Comportementaliste

Sachez que cette profession ne conduit pas à un emploi à temps plein, du moins pas les deux premières années, mais à la possibilité de créer sa propre activité, ce qui est un peu exaltant.

Le niveau d'études demandé est une licence, soit un BAC +3. A défaut une bonne expérience des relations humaines (que je cite déjà plus haut) est prise en compte.

La durée d'une formation suivie chez Mr Michel CHANTON (formateur et créateur du métier) dispensé en Charente Maritime est d'environ 200 heures (travaux dirigés et personnels) sur 6 semaines non consécutives.

Une telle formation à un coût, voire un coût certain. Tout dépend ou vous la suivrez, il faut également savoir que toutes les formations ne se ressemblent pas.

Evitez les formations à distance : vous ne pourrez pas avoir réponses à toutes vos questions. Tous les métiers ne s'apprennent pas par correspondance.


Toujours dans la formation de M. Chanton, quelques histoires pratiques peuvent se présenter à vous si un client accepte de faire la consultation en présence des stagiaires.

Il faut savoir que toutes les histoires ou situations (et non des cas) sont différentes, elles ne se ressemblent pas, car la vie, le passé etc... de l'animal ne sont jamais les mêmes. A chaque fois c'est une nouvelle situation et les réponses apportées sont différentes, voilà pourquoi il n'y a pas vraiment de pratique.

La manière dont est perçue le métier par les propriétaires
Ceci est mon point de vue personnel. Les propriétaires ne connaissent pas encore vraiment le métier de Comportementaliste. Nous sommes souvent confondus avec les Vétérinaires et/ou les Dresseurs, alors que nos métiers sont totalement différents. Le Vétérinaire s'occupe de l'état de santé de l'animal, le Dresseur s'occupe du assis, couché, etc... mais également du dressage des chiens de recherche de personnes ensevelies ou de drogue. Ces derniers travaillent sur le chien.

Nous, Comportementalistes, travaillons sur la relation qui unit l'animal, à la famille, mais nous n'agissons pas de manière directe sur le chien. En général nous sommes très bien accueillis par les propriétaires, ils apprécient beaucoup notre aide et surtout sont très heureux du résultat et du changement que nous leur procurons dans leur vie auprès de leur compagnon.

© Mireille Krauth - Comportementaliste spécialisée dans la relation Homme/Animal

Site Internet : www.sos-comportement-animal.fr

Comprendre son chien

Mireille Krauth et son berger malinois Exo, âgé de 17 mois. (Photo DNA)

Depuis trois ans, la comportementaliste Mireille Krauth intervient entre le chien et sa famille adoptive lorsque la relation s'est détériorée, pour revenir à une cohabitation agréable. Rencontre.Comprendre le chien, connaître son histoire, son parcours, ses peurs pour vivre en parfaite harmonie avec lui. Une démarche saugrenue il y a encore quelques années. Mais voilà. « Si avant, le chien était utilisé pour travailler (chasser ou monter la garde), il est devenu au fil du temps un animal de compagnie, voire un ami, surtout pour les personnes seules », explique Mireille Krauth. Alors, lorsque la communication est défaillante, voire rompue, c'est la panique.

Depuis trois ans, cette ancienne assistante vétérinaire, amoureuse des bêtes, va à la rescousse des maîtres que leur toutou fait tourner bourrique. Elle est comportementaliste. A ne pas confondre avec vétérinaire ou éducatrice. « Je ne suis ni dresseuse ni spécialiste de la médecine et de la chirurgie des animaux. Moi, j'interviens entre la famille et l'animal lorsque la relation s'est détériorée », précise-t-elle d'emblée. C'est ce que l'on appelle de l'éthologie : à l'origine, étude du comportement et de la vie des loups dans la meute, devenu plus largement étude de l'interaction d'un sujet dans son milieu.
« Les gens ont trop tendance à réfléchir en humains »

Elle l'assure, il est inutile de courir chez le vétérinaire au moindre problème. « C'est comme si vous emmeniez votre enfant chez le médecin généraliste alors qu'il déprime, explique-t-elle. En revanche, si le problème est d'ordre pathologique, j'envoie les clients chez un vétérinaire. »

L'animal aboie sur les passants, fait ses dents sur vos chaussures neuves ou se fait la malle à la moindre occasion ? Autant de raisons qui poussent certains maîtres désemparés à demander conseil auprès de la spécialiste. Parmi ces conseils : ne pas gronder ou frapper l'animal. « C'est incompréhensible pour l'animal car il est trop tard, explique Mireille Krauth. Les gens ont trop tendance à réfléchir en humains et pas à la place du chien. Ils pensent, à tort, que celui-ci a voulu se venger ou l'a fait exprès. »
La spécialiste délivre une explication simple. « Quand l'animal se retrouve seul, il a peur. Pour faire passer son stress, il va rogner une chaussure puis oublie ce qu'il a fait. C'est l'anxiété de la séparation. » Existe-t-il une solution ? Oui, « mais chaque chien est différent, a une histoire différente. »
« Un chien n'est pas plus méchant qu'un autre »

Autre mission de la comportementaliste : lutter contre les idées reçues. Notamment celles qui consistent à croire que certaines races sont plus agressives que d'autres. « Un chien n'est pas plus méchant qu'un autre, même si certains caractères ressortent plus que d'autres, assure-t-elle. D'où son rejet catégorique de la loi sur les chiens dangereux (depuis 2008, l'État oblige les propriétaires de chien dits « dangereux » à faire réaliser une évaluation comportementale de l'animal par un éducateur ou un vétérinaire). Du « grand n'importe quoi », selon elle. « Penser qu'après une heure de dressage le chien ne mordra plus est illusoire. On ne peut pas prédire le comportement d'un animal puisqu'il dépend du stimulus, de l'environnement et des événements. » Émilie Skrzypczak


 
Accueil - Qui suis-je ? - Toutes les rubriques
Livre d'or & Témoignages - Partenaires - Plan du site